Étude de sol - la base solide pour la construction d'une maison

Expertise du sol de fondation Étude du sol de fondation
Étude de sol - la base solide pour la construction d'une maison

Ces dernières années, il est apparu clairement, et pas seulement dans de nombreux documentaires télévisés, que toutes les constructions ne reposent pas sur des fondations solides. C'est précisément à l'heure des économies de coûts et de temps qu'une étude de sol est souvent perçue comme superflue. Cela peut très bien fonctionner sur des terrains idéaux. Mais pour tous les autres terrains, des structures de sol défavorables peuvent entraîner des coûts et des délais bien plus importants que ne le souhaiterait le maître d'ouvrage. Jouez donc la carte de la sécurité et faites réaliser une étude de sol !

Une étude de sol est également appelée expertise de sol, expertise géologique, expertise de fondation ou étude de terrain. Il s'agit d'une étude générale de la nature géologique d'un terrain.

Les éléments importants pour l'étude de sol sont
- la structure du sol avec ses couches,
- la détermination du groupe de sol et de la classe de sol,
- la situation des eaux souterraines avec la hauteur de la nappe phréatique,
- la possibilité d'infiltration de l'eau (capacité d'infiltration) et
- l'identification d'éventuelles charges de pollution (huiles minérales, munitions non explosées).

Suite à l'échantillonnage des forages, il est possible de déterminer comment le sous-sol se comportera avec le bâtiment à construire. Pour cela, les experts disposent de différentes valeurs mécaniques qui sont déterminées et décrites dans une documentation.

Il s'agit entre autres
- Poids (rapport entre le poids et le volume),
- Résistance au cisaillement (capacité de charge du sol),
- l'angle de frottement (angle de charge possible sur un support sans provoquer de glissement) et
- Cohésion (cohésion des différentes particules du sol).

Il tient également compte des interactions avec les constructions voisines.

En bref et en résumé : L'étude de sol vous indique comment la maison de vos rêves peut être construite sur votre terrain. Elle indique les efforts à fournir pour creuser la fouille, si des mesures de stabilisation sont nécessaires et à quoi doivent ressembler les fondations ou le sous-sol.

Quel est le bon moment pour une étude de sol ?

Si vous avez trouvé un terrain qui vous plaît pour y construire, vous pouvez demander des renseignements préliminaires sur le sol. L'office de la construction, l'office de l'eau et l'office de l'environnement peuvent vous renseigner à ce sujet. Ils disposent souvent de quelques informations de base sur la situation du sol sur place. Consulter, par exemple, le Cadastres des sites pollués et des sites suspects des différents Länder (ici le Bade-Wurtemberg), vous pouvez faire une demande en ligne.

Petit conseil : si vous découvrez sur ou autour du terrain convoité des zones affaissées ou soulevées (par exemple, des dalles de trottoir), des fissures évidentes sur la façade d'anciens bâtiments, des parties de bâtiments inclinées, des zones remblayées, des noms de rues qui indiquent la nature du sol ou d'anciennes utilisations (par exemple, chemin de sable, chemin de gravière), vous devriez être prudent. Les anciennes cartes ou les plans d'urbanisme indiquent également d'anciens sites industriels, ce qui permet de savoir si le sol peut être pollué (par exemple par des hydrocarbures).

Si votre première analyse semble très prometteuse, vous devriez néanmoins faire réaliser l'étude de sol avant l'achat définitif du terrain. Celui-ci est beaucoup plus détaillé que les informations fournies par les autorités et vous met à l'abri des mauvaises surprises, car même sur un petit espace, les conditions du sol peuvent être très différentes.

Bien entendu, l'expertise du sol peut également être commandée auprès d'un expert après l'achat. Toutefois, si le terrain est difficile, vous courez le risque de devoir payer des frais supplémentaires et de subir des retards de construction. Si l'étude de sol est réalisée avant l'achat, le montant des travaux de terrassement peut être chiffré avec précision et permet ainsi de planifier en toute sécurité.

Il n'y a pas de durée de validité pour les expertises de sol, mais des changements locaux peuvent modifier, par exemple, le niveau de la nappe phréatique. Si vous disposez d'une ancienne étude de sol, demandez conseil à un expert pour savoir si une nouvelle étude est nécessaire.

En bref et en résumé : Le meilleur moment pour réaliser une étude de sol se situe avant l'achat d'un terrain.

Pourquoi une étude de sol est-elle nécessaire ?

Comme nous l'avons vu dans la section "Qu'est-ce qu'une étude de sol ?", ce document est un outil important pour la planification de la construction.

Les valeurs obtenues permettent de tirer des conclusions sur la construction de la maison :
- Le sol supportera-t-il la maison prévue ou faudra-t-il procéder à des modifications ?
- Des tassements sont-ils à prévoir ? La fenêtre de construction peut-elle être déplacée en conséquence ou le compactage du sol peut-il aider ?
- Quelle est la profondeur de construction possible ? Un sous-sol est-il possible ?
- Quelle doit être la nature des fondations ou du sous-sol (maçonnerie, béton armé étanche) ?
- Les déblais de l'excavation sont-ils adaptés au remblayage ?
- Quel sera le coût du terrassement (temps, coûts) ?

L'aménagement d'un sous-sol, par exemple, dépend de manière décisive du niveau de la nappe phréatique. Toutes les zones qui sont en contact permanent avec la couche aquifère doivent être suffisamment étanches, par exemple au moyen d'un bac en béton armé. Un mauvais écoulement des eaux d'infiltration peut également endommager le bâtiment à long terme si la construction est mal faite. Ces deux aspects peuvent être déduits de l'étude de sol, tout comme la capacité portante du sol. La facilité avec laquelle le sol peut être travaillé est également importante pour la construction. L'étude de sol Classe de sol renseignements. Les coûts de construction, quant à eux, sont calculés en fonction de la classe de sol.

Petit conseil : si vous deviez construire avec une entreprise de construction de maisons, vous ne pouvez pas partir du principe qu'une étude de sol a été réalisée. Les offres avantageuses ne sont rentables que si les conditions du sol sont idéales. Sans étude de sol, il se peut que des affaissements entraînent un déséquilibre de la maison ou que de l'eau s'infiltre dans les fondations parce que la construction a été réalisée avec la méthode la moins chère, mais la moins avantageuse.

Enfin, l'expertise du sol de construction peut également protéger contre l'achat d'un terrain pollué. Dans les centres-villes, on trouve encore aujourd'hui des bombes non explosées datant de la Seconde Guerre mondiale, dont l'élimination entraîne des coûts élevés. Ceux-ci sont à la charge du propriétaire. De même, les terrains pollués, tels que les anciennes stations-service ou les garages automobiles, peuvent coûter cher au promoteur. Pour ces deux raisons également, il est conseillé de procéder à une étude de sol.

En bref et en résumé : Une étude de sol est nécessaire pour toute nouvelle construction ou modification d'un bâtiment existant, afin de s'assurer que la maison repose sur des fondations solides.

Une étude de sol est-elle obligatoire ?

Le site Droit de la construction prévoit depuis 2008 une telle expertise si vous souhaitez construire un nouveau bâtiment sur le terrain. Elle vous donne, ainsi qu'aux différents corps de métier, une sécurité pour toutes les questions de planification et pendant la phase de construction. Si un bâtiment est déjà construit, l'étude de sol n'est pas obligatoire. Elle est néanmoins conseillée. En effet, en tant que propriétaire du terrain, vous êtes généralement responsable de tout ce qui concerne le terrain. Si, par exemple, lors de la pose de canalisations, on découvre que votre sol privé contient des bombes aériennes ou des sites contaminés, vous serez le seul à payer l'élimination des déchets.

Petit conseil : si vous avez commandé une étude de sol, le risque de responsabilité est transféré à l'expert mandaté.

Quelles sont les informations contenues dans une étude de sol ?

L'étude de sol est une analyse complète du sol, de sa composition et de ses propriétés mécaniques. Les interactions entre le bâtiment (à construire), la nappe phréatique, le sol et les constructions voisines sont étudiées et évaluées. Une étude géochimique préliminaire permet également d'analyser les échantillons de sol afin de détecter la présence de matériaux contaminés. L'étude de sol fournit des informations précises sur les différentes mesures et paramètres nécessaires à l'ingénieur structure. En règle générale, une recommandation de fondation (p. ex. dalle de fondation, cuve) est incluse dans l'expertise de sol.

Les informations suivantes sont documentées dans l'étude de sol :
- des informations générales (propriétaire, ouvrage et lieu de construction),
- Structure et couches du sol de fondation,
- Type de sol avec valeurs caractéristiques,
- Mécanique des sols (comportement au tassement, capacité portante),
- le niveau des eaux souterraines et la capacité d'infiltration,
- Résistance de la semelle,
- Résistance au gel,
- les directives relatives au terrassement et à l'étanchéité du bâtiment (par exemple, sous-sol étanche constitué d'un bac en béton armé), et
- Résultats de l'étude géochimique préliminaire (si elle a été demandée).

Si l'expertise du sol révèle une pollution chimique, une autre expertise sera nécessaire pour vérifier précisément la présence de polluants.

Qui a besoin de l'étude de sol ?

L'ingénieur structure utilise l'étude de sol pour effectuer ses calculs. A l'aide de différents ratios, il peut concevoir la maison de vos rêves avec tous ses murs, ses plafonds et ses fondations ou son sous-sol.

Lorsque la construction commence, les travaux de terrassement sont également effectués sur la base du rapport d'expertise du sol. Les problèmes éventuels sont documentés dans le rapport et des mesures appropriées sont conseillées. Par exemple, si les déblais doivent être évacués, des informations sont fournies à ce sujet, ainsi que sur la nécessité de compacter le sol.

Pour le creusement de la fouille et donc pour les dépenses et les Considération des coûts la déclaration concernant la classe de sol est importante. Un sol trop dur ou trop mou est moins idéal et nécessite plus de travail. Si des matériaux pollués ont été trouvés lors de l'étude de sol, une élimination est nécessaire. De plus, l'étude de sol contient des valeurs caractéristiques issues de l'évaluation géotechnique qui sont importantes pour les terrassiers. Si les déblais ne sont pas adaptés à la poursuite de la construction, ils doivent être évacués et d'autres matériaux de remblayage doivent être organisés.

Les informations importantes pour le constructeur du gros œuvre sont celles relatives à la capacité d'infiltration et au niveau de la nappe phréatique. Ensuite, il décide de la manière dont une cave doit être étanchéifiée pour protéger le bâtiment contre les infiltrations d'eau.

Les coûts de construction peuvent également être calculés sur la base de l'étude de sol.

En bref et en résumé : L'étude de sol est nécessaire à l'ingénieur structure, au centre de coûts et aux corps de métier du terrassement et du gros œuvre.

Quels sont les risques qui peuvent être exclus par une étude de sol ?

Le premier risque est de minimiser ou d'exclure votre responsabilité personnelle. C'est pourquoi l'expertise est conseillée avant l'achat. Si vous avez demandé à un expert d'examiner le sol, vous pouvez vous lancer dans la construction de votre maison en toute sécurité.

Les risques suivants sont garantis par une expertise du sol de construction :
- Difficultés et complications lors des travaux de terrassement,
- un profil de sol inégal à différents endroits (des affaissements sont probables),
- niveau de la nappe phréatique trop élevé et mauvaises propriétés d'infiltration (à prendre en compte lors de la construction du sous-sol),
- une capacité portante insuffisante du sol (compactage du sol nécessaire),
- les sites contaminés et les polluants dans le sol, et
- Découverte d'une bombe.

Les informations précédentes vous ont déjà appris qu'acheter un terrain sans étude de sol s'apparente à une loterie. Les risques énumérés montrent en outre très clairement qu'une construction de maison sans étude de sol peut entraîner des dommages consécutifs, surtout de nature financière. Si, par exemple, la nappe phréatique exerce une forte pression contre les fondations, les étanchéités peuvent être endommagées. De même, des retards de construction ne sont pas à exclure si le sol est trop dur ou s'il faut d'abord éliminer des sites contaminés.

Petit conseil : si les supports problématiques ne sont pas évalués avec précision, la construction de la maison risque également de ne pas se dérouler de manière optimale. Des caves et des murs qui fuient, des fissures dans les murs ou une charpente déformée peuvent être le résultat d'une mauvaise planification et exécution de la construction. Demandez donc une étude de sol avant de signer un contrat !

Que faut-il prendre en compte lors d'une étude de sol ?

Tout d'abord, vous devez faire appel à un expert indépendant qui peut réaliser une expertise du sol. Il peut s'agir d'un géologue, d'un géotechnicien ou d'un ingénieur civil. L'idéal est de trouver un expert de la région qui connaît bien les lieux.

L'étendue d'une étude de sol peut varier, mais elle doit contenir toutes les informations énumérées dans la section "Quelles informations contient une étude de sol". Pour réaliser l'expertise, l'expert a besoin d'environ deux à quatre semaines. Cela implique un prélèvement d'échantillons sur le terrain, qui consiste en un sondage par battage dans au moins deux zones du terrain et des petits forages par battage. Le carottage par battage consiste à enfoncer un corps creux dans le sol qui, une fois retiré, contient les différentes couches de sol. Celles-ci sont ensuite analysées en laboratoire à l'aide de différents tests et mesures de mécanique des sols.

En règle générale, l'étude de sol ne comprend pas d'analyse géochimique concernant d'éventuels polluants et sites contaminés dans le sol. Celle-ci doit être commandée séparément lors de l'attribution du contrat.

En bref et en résumé : Faites appel à un expert en géosciences ou en sciences de la construction qui, à partir des sondages du sol, effectuera une analyse professionnelle de tous les paramètres physiques et de mécanique des sols, éventuellement aussi de géochimie.

Une étude de sol peut-elle être utilisée pour l'élimination des déchets ?

L'étude générale du sol consiste en l'analyse des propriétés physiques et mécaniques du sol. Comme mentionné dans la dernière section, une analyse des polluants doit être commandée en plus. Seule cette analyse de déclaration géochimique peut déterminer si le sol contient des substances qui doivent être éliminées séparément.

Parfois, une reconnaissance géochimique préliminaire est effectuée dans le cadre de l'étude de sol. Elle permet déjà de savoir si des polluants sont présents dans le sol et si une analyse plus approfondie est nécessaire.

Petit conseil : si vous achetez un terrain situé sur une ancienne zone industrielle ou commerciale, il y a de fortes chances qu'il soit contaminé. Dans ce cas, n'hésitez pas à demander une étude géochimique.

Quels sont les coûts d'une étude de sol ?

Certains maîtres d'ouvrage se laissent volontiers décourager par le coût d'une expertise du sol et préfèrent renoncer à cette étude. Cependant, n'oubliez jamais que sans une telle expertise, des complications peuvent rapidement survenir, entraînant un surcroît de travail et des coûts supplémentaires.

Une étude de sol coûte généralement entre 1.000 et 2.000 euros. Cela dépend surtout du coût de l'expertise. Si la construction d'une maison prévoit par exemple une cave, le prix augmente. Des analyses supplémentaires, comme celle de la pollution chimique, entraînent également des coûts supplémentaires.

Petite astuce : vous pouvez inclure le poste de l'expertise du sol dans votre financement en tant que frais annexes. Il faut compter environ 5 euros par mètre carré de terrain.

Conclusion

Si vous souhaitez construire sans mauvaises surprises, vous ne devriez en aucun cas renoncer à une étude de sol. Les coûts d'une telle expertise peuvent être compensés par la sécurité de la planification, la minimisation des difficultés techniques de construction et l'exclusion des risques statiques. Enfin, les nerfs et le porte-monnaie sont épargnés, car la responsabilité de l'expert est engagée par la réalisation d'une étude de sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *